BAUDU76
La liberté du web ne s'use que si l'on ne s'en sert pas
La première victime dans les cordes...
Les éditions Kirographaires n’ont pas supporté la tourmente dans laquelle l’inconséquence de ses dirigeants l’avait jeté. Le navire n’était probablement pas assez solide ! 
Voici en quelques lignes un extrait du dernier mail envoyé aux auteurs de feue cette maison d’édition, par l’équipe du personnel .
Bonjour, 
Le tribunal du commerce d'Aix-en-Provence a rendu sa décision: les Éditions Kirographaires sont mises en liquidation judiciaire sans maintien d'activité.  
L'équipe Kirographaires tenait à vous en informer…Les publications en attente sont par conséquent annulées…Chacun des auteurs, publié ou non, se verra restituer ses droits…Ne pouvant compter sur la direction pour assumer son devoir de communication, l'équipe doit prendre sur elle de le faire…En souhaitant bonne chance à tous dans la recherche d'un autre éditeur… 

 

Pour ma part, à la recherche d’un nouvel éditeur pour la sortie de mon deuxième polar, je compte bien proposer une réédition de « La première victime » à mes futurs partenaires. 
Je ne manquerais donc pas de vous tenir informé et vous remercie encore pour votre fidélité. 
 
Bruno 

 
 Mon actu...
  J’ai assisté hier à un débat sur la poétique et la politique auquel participaient F. Bayrou, L. Trouillot, D. Alliot et D. Daeninckx. Apres que D. Mesguich nous ait fait une lecture magistrale d’une lettre d’A. Césaire, J-M. Durand des Inrocks a questionné les divers intervenants sur leur rapport avec le grand poète martiniquais. Des anecdotes drôles, touchantes et même humoristiques ont fleuri ce débat qui a vite pris le tour d’un exercice de haute voltige littéraire pour normalien, laissant sur le carreau une bonne partie de l’assemblé. Seul Daeninckx avec sa verve, sa passion et ses convictions nous a fait une démonstration du racisme caché, le racisme « Y’A BON BANANIA », qu’il est parti débusquer en relisant « Mein Kampf » (P… quel courage !) mais aussi en le traquant dans les nouvelles de Maupassant. Très belle démonstration d’intelligence, de conviction et d’engagement.
 
Merci Monsieur Daeninckx.  
                                              









 
Humeur !
Quelques bonnes pages
  Le tricheur et ses complices  

L’américain en jaune sur son vélo est un tricheur ; on s’en doutait depuis un moment !
Mais que dire de tous ses complices objectifs : Journalistes , responsables sportifs fédéraux et internationaux, directeurs d’équipe, présidents de la république ou bien consultants sportifs qui, pour nous vendre leur temps d’antenne et leurs espaces publicitaires nous ont menti alors qu’ils savaient ! 
Bandes de salopards !  
.
 
    Le banquet des affamés 

Didier Daeninckx se met à la blanche ! 

Abandonnant pour un temps le polar qui a fait sa renommée, Daeninckx nous propose ici un excellent récit autour d’une figure historique de la Commune de Paris, Maxime Lisbonne. Dans ce roman à l’écriture dense, vive et nerveuse, l’auteur nous fait croiser Louise Michel en Nouvelle Calédonie, mais aussi des acteurs important de la vie politique de la deuxième partie du XIXème siècle comme Jules Vallès, Victor Hugo ou Victor Noir dont le gisant au Père Lachaise intéresse toujours autant la gente féminine. 
Un très bon Daeninckx… Comme dab !